L’école finlandaise…Prenez-en de la graine!

Je suis tombé de haut quand je découvris un article concernant le système éducatif des pays nordiques, plus précisément celui de la Finlande. Eh ben, tenez vous bien, la Finlande est le seul pays au monde où il n’y a pas d’examen dans ses classes jusqu’à l’âge de 16 ans! Eh ben oui oui, vous avez bien lus, aucun examen, nada, walou, rien. Et ce système fonctionne merveilleusement bien depuis toujours et il existe un pourcentage ahurissant de réussite!

Voici une petite présentation trouvée sur Wikipédia, Lisez et soyez pas trop furieux:

« Les enfants en Finlande qui entrent à l’école à 7 ans « ont passé leur enfance à jouer à la crèche », ils peuvent apprendre l’alphabet un an avant d’entrer à l’école, mais rien n’est exigé. L’enseignement fondamental est un enseignement de culture générale dispensé à l’ensemble des classes d’âge. Il est destiné à l’enfant de sa septième à sa seizième année. L’école fondamentale dure donc neuf ans et correspond à l’accomplissement de la scolarité obligatoire. Dans l’enseignement fondamental, les groupes sont formés par classes d’âge. Pendant les six premières années, il y a en général un enseignant principal qui enseigne la plupart des matières, ou toutes. Durant les trois dernières années, l’enseignement se fait habituellement par matières si bien que les enseignants sont spécialisés selon celles-ci. Dans l’enseignement fondamental sont intégrés aussi l’orientation pédagogique de l’élève et, en cas de besoin, un enseignement spécifique de soutien.

Les programmes ressemblent aux programmes français, en version allégée. Il inclut au moins les matières suivantes : langue maternelle et littérature, seconde langue nationale (suédois ou finnois, selon le cas), langues étrangères, connaissances de l’environnement, instruction civique, religion ou morale, histoire, sciences sociales, mathématiques, physique, chimie, biologie, géographie, éducation physique et sportive, musique, dessin, travaux manuels et ménagers. La définition des objectifs généraux au niveau national et la répartition horaire des différentes matières ou combinaisons de matières dans l’enseignement et l’orientation pédagogique de l’élève sont du ressort du gouvernement. La direction nationale de l’enseignement définit les objectifs particuliers et les principaux contenus de l’enseignement en arrêtant les fondements des programmes scolaires. Sur ces bases, chaque établissement détermine concrètement, au niveau local, son programme d’enseignement. Il n’y a aucun examen à la fin de la scolarité obligatoire (à 16 ans). Les redoublements et les abandons sont extrêmement rares.

De plus, l’école est gratuite, comme le transport scolaire et le repas de midi. Les horaires sont doux : la journée démarre à 8 heures et se termine vers 13 heures. L’après-midi est consacrée aux sports, aux activités artistiques, à la découverte de la nature et il n’y a pratiquement pas de devoirs à la maison. Après l’école élémentaire, les jeunes Finlandais peuvent choisir entre le lycée et le lycée professionnel qui durent environ trois ans.

La Finlande est depuis plusieurs années championne du monde pour l’efficacité du système scolaire. Selon l’enquête PISA[4] sur les acquis des jeunes de 15 ans (2000 et 2003), la Finlande arrive en effet en tête en mathématiques (France : 13e position), en maîtrise de la lecture (France : 14e position), en Sciences (France : 10e position) et en capacité à résoudre un problème (Finlande : 2e position, France : 10e position).[5] Pourtant ce pays performant ne consacre que 6,2 % de son PIB à l’éducation alors que la France en consacre 6,9 %. »

J’avoue que je suis absolument charmé par ce concept. L’éducation est libérée des examens qui mettent les élèves dans une position de stress continuelle, examen, interrogation, devoir, composition, rédactions, QCM. C’est une recherche et une quête du Savoir et non plus une course effrénée pour avoir les meilleures notes.

Je suis tombé de haut quand je découvris un article concernant le système éducatif des pays nordiques, plus précisément celui de la Finlande. Eh ben, tenez vous bien, la Finlande est le seul pays au monde où il n’y a pas d’examen dans ses classes jusqu’à l’âge de 16 ans! Eh ben oui oui, vous avez bien lus, aucun examen, nada, walou, rien. Et ce système fonctionne merveilleusement bien depuis toujours et il existe un pourcentage ahurissant de réussite!

Voici une petite présentation trouvée sur Wikipédia, Lisez et soyez pas trop furieux:

« Les enfants en Finlande qui entrent à l’école à 7 ans « ont passé leur enfance à jouer à la crèche », ils peuvent apprendre l’alphabet un an avant d’entrer à l’école, mais rien n’est exigé. L’enseignement fondamental est un enseignement de culture générale dispensé à l’ensemble des classes d’âge. Il est destiné à l’enfant de sa septième à sa seizième année. L’école fondamentale dure donc neuf ans et correspond à l’accomplissement de la scolarité obligatoire. Dans l’enseignement fondamental, les groupes sont formés par classes d’âge. Pendant les six premières années, il y a en général un enseignant principal qui enseigne la plupart des matières, ou toutes. Durant les trois dernières années, l’enseignement se fait habituellement par matières si bien que les enseignants sont spécialisés selon celles-ci. Dans l’enseignement fondamental sont intégrés aussi l’orientation pédagogique de l’élève et, en cas de besoin, un enseignement spécifique de soutien.

Les programmes ressemblent aux programmes français, en version allégée. Il inclut au moins les matières suivantes : langue maternelle et littérature, seconde langue nationale (suédois ou finnois, selon le cas), langues étrangères, connaissances de l’environnement, instruction civique, religion ou morale, histoire, sciences sociales, mathématiques, physique, chimie, biologie, géographie, éducation physique et sportive, musique, dessin, travaux manuels et ménagers. La définition des objectifs généraux au niveau national et la répartition horaire des différentes matières ou combinaisons de matières dans l’enseignement et l’orientation pédagogique de l’élève sont du ressort du gouvernement. La direction nationale de l’enseignement définit les objectifs particuliers et les principaux contenus de l’enseignement en arrêtant les fondements des programmes scolaires. Sur ces bases, chaque établissement détermine concrètement, au niveau local, son programme d’enseignement. Il n’y a aucun examen à la fin de la scolarité obligatoire (à 16 ans). Les redoublements et les abandons sont extrêmement rares.

De plus, l’école est gratuite, comme le transport scolaire et le repas de midi. Les horaires sont doux : la journée démarre à 8 heures et se termine vers 13 heures. L’après-midi est consacrée aux sports, aux activités artistiques, à la découverte de la nature et il n’y a pratiquement pas de devoirs à la maison. Après l’école élémentaire, les jeunes Finlandais peuvent choisir entre le lycée et le lycée professionnel qui durent environ trois ans.

La Finlande est depuis plusieurs années championne du monde pour l’efficacité du système scolaire. Selon l’enquête PISA[4] sur les acquis des jeunes de 15 ans (2000 et 2003), la Finlande arrive en effet en tête en mathématiques (France : 13e position), en maîtrise de la lecture (France : 14e position), en Sciences (France : 10e position) et en capacité à résoudre un problème (Finlande : 2e position, France : 10e position).[5] Pourtant ce pays performant ne consacre que 6,2 % de son PIB à l’éducation alors que la France en consacre 6,9 %. »

J’avoue que je suis absolument charmé par ce concept. L’éducation est libérée des examens qui mettent les élèves dans une position de stress continuelle, examen, interrogation, devoir, composition, rédactions, QCM. C’est une recherche et une quête du Savoir et non plus une course effrénée pour avoir les meilleures notes.

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Societé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s